Les consultations quotidiennes

(Bon, mon Word vient de lâcher alors j’ai perdu le texte que j’avais commencé à écrire et je dois dire que je l’aimais beaucoup! Je vais donc faire mon possible pour le recommencer avec autant d’amour, de patience et de vouloir.)

Nous avons tous des routines matinales dans le but de nous aider à partir notre journée du bon pied. Bon, ici il n’est pas vraiment question du fameux : je me lève, je fais mon lit, je mange une pomme, me brosse les dents, m’habille et quitte vers le bureau. C’est beaucoup trop plate et nous en avons entendu parler des millions de fois. On n’est plus capable. Déso, c’est dit.

Moi, je parle plutôt de consultations quotidiennes qui nous aident à nous enrichir mentalement, qui nous font du bien et qui nous aident à nous informer à tous les matins. À chaque matin, en me réveillant, oui je fais mon tour sur Instagram et Facebook, mais après, avant de me lever, je me lance quelques minutes dans la lecture d’articles de quelques sites qui m’intéressent.

Le but de ma rédaction est de vous faire comprendre qu’il est important de vous informer sur des sujets qui vous passionnent et vous intéressent. Je sais, on se le fait souvent dire, mais est-ce qu’on le fait réellement? Posez-vous la question. Moi, je suis ici pour vous pousser les fesses à le faire. C’est sur que je vais vous proposer des sites auxquels je porte un intérêt particulier. Ce n’est que par mesure d’exemple. C’EST ÇA LE BUT : trouvez-vous les vôtres.

On part :

  1. http://www.infopresse.com : pour tout ce qui touche les nouvelles les plus récentes en communication, publicité, design et relations publiques;
  2. https://www.nowness.com : la référence en art créatif et « storytelling » célébrant le quotidien. Une source d’inspiration et d’influence à travers les arts, le design, le fashion, la beauté, la musique, la nourriture et le voyage;
  3. http://www.mrporter.com : la référence quotidienne en matière de nouveaux arrivages dans la mode masculine;
  4. http://ftape.com : TOUT ce qui se passe dans le monde de la photographie de la mode, les nouvelles campagnes publicitaire, les éditoriaux et les collections vestimentaires;
  5. http://www.highsnobiety.com : la plateforme qui regroupe tout ce qui touche le online fashion et le lifestyle underground. C’est le go to pour tout ce qui touche la culture populaire, l’art et le streetstyle.

Voilà! C’est dit. Bien entendu, parfois je peux ne pas y aller pour deux ou trois jours, mais l’essentiel est de lire, s’informer et comprendre ce qui se passe dans un domaine qui nous passionne.

Yo, en avez-vous des consultations quotidiennes la gang ?

Mes expressions préférées

(en lisant mon texte va donc écouter ça pour te mettre dans le vibehttps://www.youtube.com/watch?v=Y4UckOGdZtI)

Yo, what’s up la gang,

La dernière fois, je vous avais laissé sur une belle note en vous mettant la puce à l’oreille concernant mon prochain billet. Alors TA-DAM le voici, le voila : mes expressions fétiches. Lors de ma précédente rédaction je vous avais fait part de mes mots les plus chéris et les plus fréquemment utilisés. Maintenant, faisons place à mes expressions les plus utilisées.

*avertissement : ne vous attendez pas à du grand art poétique français de la renaissance. *avertissement 2 : ce ne se sont pas des phrases à plus finir. Juste un ramassis de 2-3 mots qui forment des petites expressions amusantes.

Tout d’abord, mon préf : LA GANG. Hey, la gang ! Si vous m’écoutez parler, vous remarquerez que je l’emploi (trop) souvent. C’est terrible. Tant qu’à énumérer tout le monde dans un groupe, je ne fais que dire la gang et ça crée un sentiment de rassemblement et d’uniformité. On sent que l’on fait parti d’un tout et qu’on est interpellé. C’est si accrocheur et le fun à dire à comme expression. La gang, je vous aime! Wow.

En deuxième position : « c’est bête ». Quelque chose ne tourne pas rond, tu t’es trompé, tu as gaffé, tu as fait une bêtise, tu veux faire rire, tu veux diminuer l’impact de ton erreur : il ne suffit qu’à dire « c’est bête » et le tour est joué. Toutes les situations sont propices à l’utilisation de cette expression si nonchalante.

La troisième : « eh ben! ». En fait, cette expression revient quand même à vouloir dire la même chose que la précédente, mais il y a une légère distinction : l’intonation. «Eh ben!» est parfait lorsque tu n’as rien à dire et que tu veux rapidement passer à autre chose.

Maintenant que vous savez comment je parle, dites-moi comment vous vous parlez.

Cyao la gang.

Mes mots sacrés

Salut, ça va ?

Comme j’avais mentionné dans mon premier billet, une chose qui me colle parfaitement à la peau s’avère être les mots que j’utilise le plus fréquemment. Comment se bâtir une personnalité si nous n’avons pas de patois qui sont propres à nous-même? Demandez à mon entourage et ils sauront vous répondre systématiquement que certains mots m’appartiennent. Oui, je me les suis appropriés. Rien de moins pour la petite bourgeoisie, comme on dit.

Au fait, quand on dit comme on dit, c’est qui le on là-dedans. Qui décide ce que l’on dit? Comme quand on dit : « c’est ce qu’ils disent ». Qui représentent le ils? Posez-vous la question et revenez-moi avec plus de détails, SVP. Bon, on s’éloigne du sujet principal de ma captivante rédaction.

Revenons à nos brebis.

Un des mots que j’utilise le plus dans ma vie est déso. Je l’affectionne tellement, vous ne comprenez pas à quel point. Pour toutes les occasions propices, je me dois de l’utiliser. Déso par-ci, déso par-là. Quoi de mieux que de dire déso quand tu n’as rien d’autre à dire, rien à rajouter ou fait une gaffe que tu te fou. Déso est le mot parfait pour s’excuser de manière rythmée et différente de la population générale endormante.

Comment l’utiliser : Vous pouvez l’utiliser de manière plutôt sarcastique ou avec un petit sourire en coin pour alléger une situation méprisante. À vous de voir comment ça va sortir sur le tas.

Deux autres mots que j’aime dialoguer dans ma vie sont yo et genre. Je sais, ce sont deux mots qui ne veulent absolument rien dire, mais justement j’aime ça avoir l’opportunité de ne pouvoir rien dire. Ne me jugez pas!

Tu cherches un mot, laisse tomber : plug le mot genre à la place. Beaucoup plus facile et tu sauves du temps de pensage. Le mot yo, lui, peut remplacer plusieurs expressions plates sans profondeur linguistique : pour saluer quelqu’un, pour démontrer un étonnement ou pour mettre l’emphase sur un aspect drôle et cocasse. Par contre, détrompez-vous, je ne suis pas ce genre de gars qui utilise le mot yo pour être cool. Non, loin de là… à l’antipode de ça à vrai dire. C’est naturel pour moi et ça me va bien (intégrer l’emoji qui fait une face de coquin ici)!

 Comment les utiliser : mettez-y un peu d’intonation, d’attitude et étirer la syllabe finale pour accentué l’effet sonore du mot.

Ça suffit, je vous garde en haleine pour un prochain billet qui portera sur mes expressions préférées.

À plus la gang! 

P.S. : la gang en fait parti!